MADAME FIGARO

Isabelle Boudet, Exhibition focus, 27 Oct 2022
[English]:

Towards the cosmos and beyond: the vibrant exhibition "When time becomes matter" in Paris


The stars, their trajectory and their light are summoned in the capital by the work of artists Félicie d'Estienne d'Orves and Gabriel Sobin. In a "cosmic dialogue", their works question our relationship to time and space with strength and subtlety.

One works on light, time, the stars and their trajectories. The other sculpts alabaster and onyx in the mass and waves. On the one hand, vibrant and minimalist installations, on the other, imposing and elegant sculptures. And yet the connection between these two very different artists, Félicie d'Estienne d'Orves and Gabriel Sobin, sounds obvious. They are gathered for a "cosmic dialogue" within an exhibition named "When time becomes matter", in the Marais in Paris. The event intends to explore "different chronological scales and our relationship to space", explains Sean Rose, its curator.


Between earth and sky


Stars, planets and other meteorites are summoned here to intersect with us in a dizzying dialogue. For the two artists place at the heart of their work "celestial bodies, their manifestation in space, their falls on our planet". Imbued with Zen culture, the Franco-American Gabriel Sobin creates stone sculptures that let the light pass through, in an effect of contrast between mass and impalpable: like the captivating Wave, which reproduces the natural movement of sound or liquid waves, with an alabaster beating heart. As for Félicie d'Estienne d'Orves, she feeds on astrophysics research in multiform installations, in direct and permanent link with the stars. Thus, this Martian Sun, whose lighting translates into luminous intensity the position of the Sun on the horizon of Mars in real time, or these magnificent plaster bas-reliefs of the topography of the Endeavour crater. Works that capture the distant signals sent by the cosmos.

At the initiative of this meeting both terrestrial and spatial, we find the art agent Béatrice Masi, founder of the nomadic project The Spaceless Gallery. This young Franco-Australian has exceptionally settled in a gallery, rue Saint-Claude in Paris, but develops a concept of decentralized exhibitions, in new places in France and abroad: house, villas, boats, florists, workshops ... A project in the image of the art market today, she explains: "Globalized, itinerant and flexible.

"When time becomes matter", exhibition of Félicie d'Estienne d'Orves and Gabriel Sobin, The Spaceless Gallery, until November 4, at 7 rue Saint-Claude, 75003 Paris.
 
[French]:

Vers le cosmos et au-delà : la vibrante exposition «Dans les plis du temps» à Paris

 
Les astres, leur trajectoire et leur lumière sont convoqués dans la capitale par le travail des artistes Félicie d'Estienne d'Orves et Gabriel Sobin. Dans un «dialogue cosmique», leurs œuvres interrogent notre rapport au temps et à l'espace avec force et subtilité.
 
L'une travaille sur la lumière, le temps, les astres et leurs trajectoires. L'autre sculpte l'albâtre et l'onyx dans la masse et les ondes. D'un côté, des installations vibrantes et minimalistes, de l'autre des sculptures imposantes et élégantes. Et pourtant le rapprochement entre ces deux artistes si différents, Félicie d'Estienne d'Orves et Gabriel Sobin, sonne comme une évidence. Ils sont réunis pour un «dialogue cosmique» au sein d'une exposition baptisée «Dans les plis du temps», dans le Marais à Paris. L'événement entend explorer «différentes échelles chronologiques et notre rapport à l'espace», explique Sean Rose, son commissaire.

Entre terre et ciel

 

Sont ici convoquées des étoiles, des planètes et autres météorites qui se croisent avec nous dans un vertigineux dialogue. Car les deux artistes placent au cœur de leur œuvre «des corps célestes, leur manifestation dans l'espace, leurs chutes sur notre planète». Empreint de culture zen, le Franco-Américain Gabriel Sobin réalise des sculptures en pierre qui laissent passer la lumière, dans un effet de contraste entre masse et impalpable : comme la captivante Wave, qui reproduit le mouvement naturel d'ondes sonores ou liquides, au cœur battant d'albâtre. Félicie d'Estienne d'Orves se nourrit quant à elle de recherches en astrophysique dans des installations multiformes, en lien direct et permanent avec les astres. Ainsi ce Soleil martien, dont l'éclairage traduit en intensité lumineuse la position du Soleil sur l'horizon de Mars en temps réel, ou ces magnifiques bas-reliefs en plâtre de la topographie du cratère Endeavour. Des œuvres qui captent les lointains signaux envoyés par le cosmos.
 
À l'initiative de cette rencontre à la fois terrestre et spatiale, on trouve l'agente d'art Béatrice Masi, fondatrice du projet nomade The Spaceless Gallery. Cette jeune Franco-Australienne s'est exceptionnellement posée dans une galerie, rue Saint-Claude à Paris, mais développe un concept d'expositions décentralisées, dans des lieux inédits en France et à l'étranger : maison, villas, bateaux, fleuristes, ateliers… Un projet à l'image du marché de l'art aujourd'hui, explique-t-elle : «Globalisé, itinérant et flexible».
 
«Dans les plis du temps», exposition de Félicie d'Estienne d'Orves et Gabriel Sobin, The Spaceless Gallery, jusqu'au 4 novembre, au 7 rue Saint-Claude, 75003 Paris.
of 31